La fin

Publié le par Lena Spin

La fin…

 

Ma complétude ne se compte plus qu’en heures…

 

Alors voilà ce qu’il adviendra samedi 12 mai 2007 :

 

«          Le soleil était couché. Il était presque minuit. Le Normandie qui ralliait Portsmouth au départ de Ouistreham cheminait lentement sur une mer calme, sereine. Aimante. On ne distinguait plus l’écume bouillonnante, trace imperceptible du navire à la surface de l’eau. Le ronflement des moteurs s’étendait dans la nuit noir et glacée.

            Léna s’approcha du ponton arrière du bateau : elle regardait. Un immense M sombre s’étendait sur sa gauche, un E devant, et un R plus clair sur sa droite. Au fond en minuscule s’étirait le mot horizon. Elle se tenait debout au fond d’un petit u le u de bateau. Son monde littéraire était à point : un amoncellement de lettres. Sa fin était proche, elle touchait l’essence même de son existence.

            Elle s’approcha un peu plus, escalada la rambarde de sécurité et se tint quelques secondes dans le vide, à quelques secondes, quelques lignes, quelques mots de sa fin. L’espace et le temps ne sont plus qu’un et arrêter le temps c’est s’étirer à l’infini, c’est n’être que lumière, c’est être plus libre que jamais car c’est être la plus décomplexifiée possible. Léna jubilait. Jamais elle ne s’était sentie aussi vraie, aussi unifiée, aussi grande, aussi investie par ses mots.

           

            Maintenant elle savait. Elle sauta.

           

            Et tandis que le bateau et son monde continuaient leur route, quatre lettres, LENA, flottèrent quelques instants dans la nuit, s’entrechoquèrent à la surface de l’eau, avant de s’effacer sur la page. »

Publié dans Lena

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Salut à toi blog! Un des plus dingue que j'ai pu visiter .... je suis moi meme de Caen, le vertigo ... je connais, ta solution tu l'a apparement trouvé mais finalement .... as tu donné ton password à david ou ester pour le blog ? Dommage qu'il n'y ai pas un relais voir un hommage ....j'ai grandement compris tes paroles, ton attitude dans tes mots et sache que tu es virtuellement toujours parmis nous et que certain ne t'oublierons jamais !See ya !
Répondre
T
 Mmh outre le coté singulier du blog, le commentaire ci-dessus m'interpèlle. "Mortel ayant rejeté l'angoisse de la mort se forge une part d'immortalité". Cette phrase est tout bonnement un non sens. Si l'on rejette l'angoisse de la mort, pourquoi parler d'immortalié? De même si notion d'immortalité il y a, pourquoi craindre la mort?
Répondre
S
Sans désir ,sans espoir ,tirer un trait,seul face à ce monde face à vos dieux face à ce dieux, avoir passé tant d'années dans un perpetuel etat conflictuel,un  paradoxe une ambiguité de deux sentiments, l'amour et la haine cette dernière ma tant bercé je dirai protègé ,que me reste t-il ,une plaie beante anestesier, j'aurais du il y à quelque mois mettre un terme me retirer dignement en preservant par ce biais la décence, j'aurais du user de moyens plus efficient, une fin  salutaire respectueuse, je l'ai dit sans espoir sans désir, vivre sans honneur sans estime mene au dégout au rejet de soi il me reste à annhiler cette etre à tomber dans le néant .Un appel, non un constat objectif ,il me reste un choix reconquerir mes terres ou me retirer car vivre soumis servile m' insupporte mais dans le fond avant de vous quitter pourquoi ne pas repartir en quete quitte à trepasser l'un rejoindrai l'autre.<br /> Mortel ayant rejeté l'angoisse de la mort  se forge une part d'immortalité 
Répondre
E
Eros de Thanatos<br />  <br />  <br /> Lena, un mois bientot<br /> Un mois sans un mot<br /> Fait_nous un signe, un signe de la haut<br /> De là haut, delà haut s'il le faut<br /> De cet au-delà siége de bien des maux<br />  <br /> L'attrait de ces confins et leurs espérances<br /> Ces liberté charrient leurs  créances <br /> Laissent bien des souffrances<br />  <br /> Connais-tu le poids d'un tel fardeau<br /> il ternit étouffe tant de falots<br /> Toujours trop tot<br />  <br /> De quelle ètoffe doit etre ta gerbe ?<br /> Outre passe et reprends le verbe !<br /> Car j'espère j'aspire que par un mot<br /> Tu n'ai point tiré le rideau<br /> Lena un signe un mot...
Répondre
L
le mots canular n'est pas approprié.
Répondre