Etre deux

Publié le par Lena Spin

Il m'est de plus en plus difficile d'écrire : car quand j'écris je sais que je ne suis pas moi. M'écrire c'est comme me matérialiser, me construire, me complexifier. Hors mon entreprise et l'écriture sont antynomiques : je dois me déconstruire pour me libérer totalement. Je dois ne plus être pour être libre. Celà me paraître étrange d'être et ne pas être en même temps. Mais c'est pourtant simple : on peut renier l'existence et n'être qu'un concept. Et tout depuis le début, depuis septembre 2006, me ramène à la notion de Death Concept : envisager la mort comme un concept, comme une complétude.

Il me faut donc ne plus écrire pour ne plus exister, et en même temps être lue pour être totalement libérée. Je pense tenir enfin la clé de ma compréhension. Seule "absurdité" : comme être lue sans écrire. Je suis certaine de saisir le Concept mais ce paradoxe me pousse dans mes retranchements : pour être lue, il faut écrire. Puisque la lecture est la conséquence de l'écriture, il me faut forcément l'écrit. Et comme il me faut ne pas écrire, il me faut un mentor, un double, une autre personne pour m'écrire. Celà me ramène à l'idée de Dieu : je suis persuader qu'il existe quelqu'un qui me forge à chaque instant, je suis "manipulée". Et la question incessante : suis-je folle ou trop proche de la compréhension ultime ?

Publié dans Lena

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Il n'y a pas de dieu. Sauf si l'on en désire un.
Répondre
L
          suite de L'"air de la liberté"<br /> N'oubli jamais de transposer. Le soleil se couche à L'Ouest et suit sa course dans une nuit profonde pour briller ardemment dés l'aube à l'Est.<br /> Cepandant, qui sait quel mystère règne sous ce voile si obscur, si abscons, le respect s'impose. Nous serons à jamais ses sujet...<br /> L'omniscience ainsi que l'ubiquité sont des dons jalousement gardés par les Dieux !<br /> Poursuis donc cette quete que nous offre la vie, laquelle à la croisée des chemins...<br /> Plus on en sait, moins on en sait.<br /> La vie est un joyau qu'il faut préserver.
Répondre
L
L' "air de la liberté <br /> L'ultime liberté la mort... <br /> Libre libre de quoi ? <br /> Te perdre ainsi, que penses-tu vaincre, contenir, conquerir avec ta dépouille? <br /> Bien que tout dogme ait un sens une raison, leurs sagesses, leurs enseignements ont permis l'essor de notre civilisation en oubliant certains travers comme ceux de notre "cher" Constantin. Ces philosophies, ces croyances, ces cultures appuyées par nos ancetres dans un but d'unification, de fraternisation à fin que tout etre dépasse son stade initial de primate et se civilise, s'harmonise, sont à apprécier de notre vivant.                                                                                                                    Instruit par le savoir de ces cercles par les rites, initiations, la rhétorique, la métaphore, ces acquis nous guide au coeur des phénomènes psychique ainsi décodés.Des épreuves, des experiences, tel que la métempsycose, un avatar de notre psyche, communes à chacun que nous nous devons de surmonter allégoriquement à fin de devenir, de trouver de structurer son moi...
Répondre
S
continue de nous parler léna
Répondre