Je suis une poupée

Publié le par Lena Spin

- Cela signifierait qu'on fait des répliquants humains en insufflant une âme dans des poupées. Qui fabriquerait des choses pareilles ? Une vraie belle poupée, c'est une poupée dotée d'un corps qui vit, qui respire mais qui est dépourvue d'une âme. Un corps aimable, un corps résistant mais délicat comme de la porcelaine.

 

- Ou alors des poupées aux cyber cerveaux détraqués qui les poussent à détruire. C'est ça ?

 

- L'humain ne peut pas rivaliser avec la poupée, tant dans sa forme, dans l'élégance de ses mouvements que dans sa nature même. Les faiblesses de la conscience humaine deviennent des faiblesses de la réalité de la vie. La perfection n'est accessible qu'à celui qui n'a pas de conscience ou dont l'inconscience est infinie. La perfection n'est donc possible que pour les poupées ou les dieux. En réalité un autre mode d'existence est comparable à celui des poupées et des dieux.

 

- les animaux.

 

Chez le poète Shelley, les alouettes baignent dans une joie profonde et instinctive. Joie que nous les humains, prisonniers que nous sommes de la conscience de soi, ne pouvons pas connaître. Pour ceux d'entre nous qui ont soif de conscience, c'est une condition plus insaisissable que la divinité.

 

- Et c'est ce dilemme là qui ta conduit à te loger dans une poupée pour faire le mort ?

 

- Si l'on ne connaît pas la vie, comment peut-on connaître la mort ? Comme l'a dit Confussus. Rares sont les humains qui connaissent la mort. La plupart affrontent la mort sans y être préparé armé de leur seule ignorance. Autrement dit on meure simplement  parce que mourir est inévitable. Mais pour une poupée la mort est la condition première de la vie.

 

Ghost In The Shell - Innocence

Publié dans Mon suicide programmé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Bonjour à toi, Bien sûr que l'on peut bavarder... Je me sens si seule : mais je suis heureuse et la solitude est une conséquence, que j'éprouve chaque jour, de ma décision.
Répondre
M
Lena, <br /> Aujourd'hui entre deux révisions je décide de parcourir quelques blogs par curiosité. Je suis tombée sur le tien, qui m'a secoué. Je ne sais que te dire, je ne veux pas te juger, j'espere juste que tu vas te rendre compte que la vie est un combat de tout les jours, quelque chose de merveilleux. Pourquoi ne pas bavarder simplement un jour? N'hesite a m'écrire un mail si tu le désir. <br /> Amicalement
Répondre